dimanche 23 novembre 2014

Mauvaises relances au WiPT Valence

C'est d'un pas matinal que je pris le chemin de Valence ce samedi matin pour disputer l'étape de Valence du Winamax Poker Tour, et autant dire que Grenoble - Valence à pied avec un rdv à 8:45 çà vous fait partir tôt ^^

Pendant le trajet en voiture, je ressasse dans un petit coin de ma tête l'opportunité de réaliser un back-to-back après le ticket gagné l'année dernière sur l'étape de Grenoble, sait-on jamais !

Charmant l'accueil ^^
Arrivé sur place au fin fond de la cambrousse nord valentinoise, je retrouve le bon poto ex-blogueur Phraiddy et fait la connaissance de quelques membres du Gambetta Poker Club, çà papotte çà papotte, puis il est bientôt temps d'essayer de mettre à profit l'expérience emmagasinée à l'Arena Poker Camp fin octobre, notamment sur le tournoi turbo.
Malheureusement il y a un hic de taille : là où le side turbo était dealé par un croupier pro à l'Arena, les étapes freerolls du WiPT se jouent en self-deal, c'est à dire que les tours de jeu sont très très très mais alors trèèèèèèèèèèèès lents.

Peu importe, on va faire avec, et c'est excité comme une mouche à merde sur le cul d'une vache (coucou Mama et merci au fait ^^) que je m'assois à ma première table de la journée.

Et qui vient s'asseoir à ma gauche ? rien de moins que le VIP de l'étape Mike d'Inca le chanteur de Sinsemilia avec un bounty sur sa tête.
Très cool, on a pas mal discuté entre grenoblois, et on s'est aussi pas mal "joué", lui ayant la position sur moi et payant systématiquement mes relances sur des pots non ouverts.
Je ressors de cette première table avec 20k jetons, soit +5k par rapport au départ, tout va (encore) bien.


La salle du tournoi
Deuxième table qui parait un peu plus "sharky" avec 3-4 jeunes qui savent tâter du jeton et jouer agressivement. D'ailleurs les choses commencent plutôt bien puisque je joue un gros pot avec les As, je 3bet au bouton le jeune à ma gauche qui me paye juste.
Le flop est pas si mal : AKT. Jeune agro check, je check back pour dissimuler(*) la force de ma main. Turn un 8 et tout s'emballe car le jeune shark me met à tapis, je paye assez rapidement et suis bien content de voir 88 en face. Je double sans trembler et note que mon ami de droite joue plutôt agressivement ses mains pas tout à fait max ...

A ce moment là, je suis vraiment bien, certainement dans le top10 du tournoi à la pause repas. Je la passe au bar avec Fred qui me raconte sa sortie sur 2 bad beats consécutifs, pas vernis le poto ! Nous rejoins également un joueur rencontré à l'Arena, et avec qui j'avais bien sympathisé là bas.

Reprise à 13h30 et tout va bientôt aller de travers. Juste avant pourtant, me revoilà à jouer encore un énorme pot contre mon ami de tout à l'heure : AJo au bouton je paye juste son ouverture, et nous sommes tous les 2 à voir un flop tout à pique JTx. Il me fait une grosse mise que je paye pas trop rassuré. Turn un deuxième valet qui me donne brelan top kicker. Il continue son agression et j'opte cette fois pour le sur relancer en me committant. Pas loupé il me met une nouvelle fois à tapis et là gros mal de crâne ... je me remémore la première main contre lui où j'avais doublé, et je finis par payer finalement assez confiant.
Effectivement il n'est toujours pas max mais cette fois je ne double pas car il a la même main que moi AJo sans pique, dommage car sur ce coup je m'offrais une montagne de jetons pour la fin d'après-midi.
Cette grosse montée d'adrénaline me fait commettre ma première grosse erreur de relance, j'ouvre QJo au bouton et annonce relance sans avoir vu qu'un joueur avait déjà relancé ... mais quel neuneu, j'étais encore en train de discuter du coup précédent avec mon adversaire !
Du coup je perds bêtement 6 blindes car le flop ne m'est pas favorable, c'est ballot quand on a que 25 blindes au départ du coup :(
Un peu plus tard, je relance 67s au cutoff mais suis payé par le bouton (encore un jeune avec une bonne attitude à table) et la grosse blinde. Flop A74 qui donne un check général. Sur le 5 du turn qui ouvre un tirage couleur, je décide pour je ne sais quelle raison de miser, je suis payé par le bouton et la grosse blinde sur relance à tapis... ben voilà bien joué, je viens de nouveau de perdre des jetons précieux en relançant sans vraiment de raison :(
Me reste plus que 10bb, et après 1 tour de table je reçois une paire de 4 en grosse blinde. L'ouvreur initial est en rush puisqu'il a sorti 2 joueurs auparavant en gagnant ses 40/60. Je me dis que c'est le moment du Flip et pousse mes 8 dernières blindes, mauvais timing puisque ce chattard a touché les rois cette fois !
Incapable de chatter un 4 que j'attends toujours (tout le monde ne s'appelle pas Sylvain Loosli dans son 5000$ des wsop ^^ voir épisode 6), je sors donc sans gloire en ayant relancé à contre temps tout l'après midi.

Je ne chatterai pas davantage sur le sitngo, et je repars broucouille de cette étape régionale du WiPT.
Toujours un plaisir en tout cas de revoir les gars de Winamax qui s'occupent de ces étapes lives pour nous les joueurs amateurs, merci à eux particulièrement à David notre directeur de tournoi chambreur ^^

Allez pas grave, on se reconcentre dès ce soir pour gagner le package finale WiPT sur le championnat par équipe Club Poker avec la team SBO !

Définition détournée:
(*)dissimuler: "simuler !"













mercredi 12 novembre 2014

Montagnes russes

C'est rigolo les montagnes russes ^^
Honnêtement, je ne me croyais plus capable de réaliser d'improbables remontées au poker online, plus la patience, plus l'envie etc ...

Et bien il faut croire que l'expérience live de l'Arena m'a servi.

Sur le supervortex ipoker j'ai connu non pas une mais bien deux descentes aux enfers avant de remonter mon tapis petit à petit.


La première fois c'est un banal flip perdu qui me fait tomber à 1/2 blinde alors qu'il reste encore 30 joueurs avant les places payées :
Mais quel oignon(*) ^^
Et olé je touche et quadruple mon maigre capital avant d'entamer une remontée fantastique dans le top5 du tournoi !

Deuxième coup dur, on est bien plus loin dans les places payées à 25 joueurs restants, je suis à la moyenne 18bb et j'engage mon tapis preflop QQ vs KQ.

Paf le roi et me revoilà avec 2 antes cette fois !!
2 antes c'est chaud patate ...
Qu'à cela ne tienne Etienne je vais de nouveau x upler et finirai finalement 13eme aux portes de la table finale, comme quoi.

J'avais oublié ce genre de sensations assez extraordinaires, quel jeu !

Définition détournée:
(*)oignon: maladie de la cinquantaine quand t'as le ventre qui grossit et la queue qui sèche.

mardi 4 novembre 2014

Les petites boules sont en place : sus au WiPT


A mi parcours du championnat automnal par équipe du Club Poker, notre team SBO (les Small BallOches pour ceux qui découvrent l'actualité de ce blog) a montré ses attributs dimanche dernier et nous pointons deuxième du classement général sur les talons des leaders corses.

Surtout nous avons frappé un grand coup en démontrant que nous sommes capables de claquer plus de 20pts en une seule soirée, grâce à 2 victoires sur 4 tournois simultanés.



D'ailleurs, le Club Poker a eu du mal à s'en remettre car la performance entre dans les annales(*) des championnats par équipes (aucun rapport avec le coming out de Tim Cook pour ceux qui se demandent ^^)

Bref, autant dire qu'on a beau s'appeler les petites boules, si nos adversaires n'ont pas compris la référence à notre jeu smallball optimisé, qu'ils continuent à rigoler, nous ça nous arrange ^^

 





Pour rappel, la compétition se déroule sur 3 mois jusqu'à fin décembre, tous les dimanches soirs 4 tournois à 1€ de buyin sont joués en simultané par chacun des membres de l'équipe (équipe à déclarer sur Club Poker, il est toujours temps de le faire) :

- un tournoi en NHLE full ring (9 joueurs par table) : le spécialiste SBO c'est Gum
- un tournoi en PLO 6-handed (6 joueurs par table) : le spécialiste SBO c'est Raulvolfoni
- un tournoi en NHLE 6-handed : c'est papa qui s'y colle
- un tournoi Head's-Up en NHLE : c'est anotherK qui supplée Kingyoann cette fois-ci.

Au bout du bout du championnat, le prix de l'équipe victorieuse en fait saliver plus d'une : 4 packages à 880€ comprenant le buyin de la finale du Winamax Poker Tour, l'adhésion au CCM + 300 boules pour les frais.

Évidemment cela restera à l'état de salive voir de glaviot aux bouches de nos adversaires défaits et meurtris, lesquels pourront toujours se consoler avec des tickets Winamax ou une finale de consolation ouverte aux membres des 10 meilleurs teams de la compétition avec la encore un package de 880€ pour le vainqueur.

Dernier petit brag "par équipe", il semble que nous soyons en tête du Hall Of Fame des

teams Club Poker car la première au classement a disparu (dissoute?), encore quelques points et ce sera officiel, à nous le caviar et le champagne offerts par Club Poker Radio ^^

Forza SBOs !!!

 





Définition détournée:
(*)l'annale: le bourricot fait bronzer.