vendredi 5 février 2016

Challenge piano 2 K - Janvier


Année 2015 : +949€
Janvier 2016 : -55€

Petit mois pour la reprise du challenge après les fêtes, c'est quelque peu fâchant(*).

J'avais déjà anticipé un bilan mensuel négatif lors du billet inaugural de 2016, la petite cagoule des series ipoker et winamax n'a pas été totalement comblée mais l'envie de perfer revient en ce début février.

D'autant qu'il va falloir jouer en volume avec le retour du King V et les manches du Winamax Club Trophy, en freeroll de surcroît.

Et comme les challenges clubs rapportent des points pour la course à la qualification WCT, je vais augmenter significativement mon volume de jeu en mtt ce mois ci.

Expression québécoise:
(*)Fâchant : Adjectif propre au langage populaire québécois, qualifiant : [1] le caractère fâcheux d'un individu ou d'une situation (ex : cette dame est fâchante dans ses manières, donc cette dame est désagréable dans ses manières ; [2] le caractère de ce qui provoque la colère (ex : c'est fâchant, donc cela est propre à mettre en colère).

lundi 25 janvier 2016

2016 sous le signe de ...

Après une petite cagoule lors des winamax series et du poker master festival, l'année commence avec une tendance baissière au niveau de la bankroll.
Anakiiiiiiiin, enlève ta cagoule !!!
C'est sûr que j'aurai préféré annoncer un gros résultat, mais j'ai coulé sur tous les satellites tentés pour le Main Event Winamax (dont une bulle bien rageuse), pour près de 80€ dépensés en satellites.
Quand même un ticket à 100€ glané à côté mais pour un résultat pitoyable sur l'event correspondant avec les rois en main contre tirage max au flop qui rentre (un flip quoi).
Enfin et surtout un bon gros tilt sur le Main Event PMF ipoker après à peine quelques mains : j'ouvre JTs au bouton, le joueur en petite blinde me relance, je paye pour voir un flop JJx ... l'action se ralentit au flop et au turn avec des min-donks juste payés pour cacher la force de ma main, et puis le drame ... car il se trouve que mon adversaire cachait aussi un valet mieux kické que le mien ! 120bb effectifs river j'aurai dû/pu trouver un fold je pense.

Bref, au bas mot pas loin de 200€ dilapidés sur ces séries, pour 2 maigres itms, à oublier.

Pas de quoi être décâlissé(*) pour autant, et je me suis remis au poker live associatif en participant au 3eme tournoi du Grenoble Poker Pontois, tournoi concentré sur une journée de 10:00 à 21:00 avec 120 participants, autant dire qu'il ne fallait pas trainer en route et passer quelques flips pour voir la fin d'après-midi.
Content globalement de mon jeu, j'ai passé le flip qui m'a permis d'y croire assez longtemps mais un premier accroc TT vs A4s qui touche 2 as de suite m'a fait tomber très short à 30 left.

S'ensuivit une série de double-up puis de retour entre 3 et 5bb, pour finir sur une cruelle confrontation à 3 où, armé de ma paire de 9, j'étais légèrement favori pour tripler contre 77 et un curieux JTo qui avait vu de la lumière ... bien sûr c'est le JTo qui toucha et m'envoya dans le rail à une honorable 21eme place. Ce joueur gagna d'ailleurs le tournoi en fin de soirée, comme quoi c'est bien un jeu de chatte ^^

Pour 2016, on va se fixer quelques objectifs live pour changer, avec le WPO Dublin en ligne de mire, et une sortie SBO sans doute à Londres pour tâter du Superstack UK


Fin juillet me parait pas mal pour avoir un peu de soleil et profiter de la capitale anglaise avec la famille, on verra selon les dispos des SBOs.

Le King 5 peut aussi être le tremplin pour une bonne surprise et pourquoi pas retourner à Vegas avec les potes !

De même je tenterai le Winamax Club Trophy cette année pour tenter de gagner un WE poker chez Mickey.


Expression québécoise:
(*)Décâlissé: Adjectif propre au langage populaire québécois, dérivé du juron "câlice !" et qui exprime : [1] le découragement, la déprime comme dans l'expression : "être décâlissé de la vie", c'est-à-dire "être déprimé au possible" ; [2] quelque chose de décâlissé, c'est quelque chose qui est abîmé ou encore complètement démoli.

vendredi 1 janvier 2016

Bilans 2015 (challenge piano 2K et autres)


C'est l'heure des bilans en commençant par le fil rouge de cette année 2015 : mon challenge piano 2K consistant à monter une bankroll de 2000€ pour financer un cadeau musical constitué de touches blanches et noires.

Le mois de décembre fût décevant puisqu'il s'agit du pire mois du challenge en matière de résultat net. Faute sans doute à vouloir augmenter le buyin moyen par session, alors que la sagesse eût voulu que je m'en tienne à une gestion plus prudente, quitte à chasser des tickets plutôt que continuer à investir 10% de bankroll à chaque session.

Bilan Janvier : -154€
Bilan Février : +9€
Bilan Mars : +25€
Bilan Avril : -79€
Bilan Mai : -11€
Bilan Juin : -5€
Bilan Juillet : +252€
Bilan Août : +557€
Bilan Septembre : +390€
Bilan Octobre : -97€
Bilan Novembre : +354€
Bilan décembre : -292€
  —————
———

Bilan Année : +949€

L'objectif de +2K€ n'est pas atteint, principalement car la partie "robotique" du challenge qui devait consister en du multitabling SitnGo DoN a vite fait long feu.

J'imaginais en début d'année que cette partie contribuerait à 50% dans le résultat net escompté :

«
DoN : +1k€ sur une hypothèse de 15% de roi, 15 jeux/session, 100 sessions
Mtts : +1k€ sur une hypothèse de 1 mini-itm/4, 1 moyen-itm/20 et 1 gros-itm/50

»

Au final, j'ai perdu près de 200€ sur les formats SitnGo, compensé par un +1150€ sur les MTTs.
En terme de ROI mtt, le calcul donne 45% en tenant compte de mon plus gros résultat live hors bankroll management lors du BPT Lille (sortie live annuelle avec la team SBO).
Si on enlève ce point aberrant (^^), j'obtiens un ROI online pur de 21%, ce qui n'est pas mal du tout.

Bilan mitigé donc, mais qui va piano va sano, on prendra le temps en 2016 d'atteindre les 2000€ sans se disperser en formats non rentables pour moi.

Passons maintenant au reste de mon année poker 2015 :

1er trimestre : un peu de rail pour soutenir les potos qui perfent à 5 chiffres, un déplacement live en freeroll sur invitation de PMU Poker, et l'évènement EPT Prague avec le tête à tête final entre deux français.

2eme trimestre : des achalages(*) contre un journaliste incompétent et contre des vieux grognards qui font plus de mal au poker que de bien, et les préparatifs de mon voyage aux WSOP 2015.

Eté aux US : le récit de mon trip WSOP, et de notre trip familial qui s'en suivit.

Septembre Hendon Mob et 4eme trimestre : la sortie SBO annuelle rentable cette année et un billet pour encourager à distance Pierre November-Neuville.

Voilà l'année 2015 se referme sans regrets, place à 2016 avec pour premier changement dans ce blog la fin des définitions détournées et le début des expressions tirées de la belle langue québécoise.

Expression québécoise:
(*)achalage: nom masculin propre au langage populaire québécois désigne : [1] l'agacement, l'énervement vis-à-vis de quelqu'un ; [2] le harcèlement vis-à-vis de quelqu'un.