lundi 27 juillet 2015

Ouest américain - l'Utah haut en couleurs



Salut toi
Je vous avais annoncé du poil, de la faune, et bien voilà de charmants tamias ou chipmunks, sorte d'écureuil croisé avec une marmotte naine. Sur le sentier qui nous menait au canyon des Narrows en plein cœur du parc national de Zion, ces petits animaux peu farouches sont venus à notre rencontre, et j'ai pu les prendre en très gros plan, et les enfants sur leurs genoux pour leur plus grand plaisir.
 


Ch'tite marmotte dans l'attitude
Evidemment pas question de les toucher, ils ont les incisives acérées et sont de possibles vecteurs de la maladie de Lyme, autant dire qu'il vaut mieux éviter une morsure ...

De toute façon, ils ont rapidement compris qu'ils n'auraient rien à bouffer de notre part, d'autant qu'une amende de 100$ est prévue si un ranger vous attrape en train de les gaver avec des chips.
 
Le programme de la journée consistait à barboter dans l'eau boueuse du torrent des Narrows, et remonter son cours jusqu'à la limite de la claustrophobie, voilà pourquoi :
 
Là passe encore, on voit encore le ciel
 

Euh, là par contre ...

Des falaises de centaines de mètres de haut, lissées par l'érosion, le spectacle était magique à chaque détour de l'eau.

Mais ce n'était encore qu'un avant goût par rapport au prochain parc national sur notre route.
Après Springdale, direction Bryce Canyon et son plateau entre 2400 et 2800m d'altitude.
Cette fois, on ne découvre pas le canyon par le bas, mais en le surplombant, la meilleure approche étant d'ailleurs de commencer par le point le plus haut puis de redescendre la route en corniche, pour découvrir petit à petit les différentes perspectives sur ces formations rocheuses orangées.
Le dernier panorama à Sunset Point vous scotche véritablement devant un paysage unique au monde.
Impossible alors de résister à l'envie de descendre au fond et remonter au milieu de ce paysage ! Une balade soutenue de pas loin de 800m de dénivelé mais quel spectacle en technicolor ...

 




En France nous avons le Colorado(*) Provençal pour ceux qui connaissent, mais à Bryce Canyon le spectacle est multiplié par 1000, l'Amérique quoi !

Sans teaser outre mesure, la suite sera du même niveau :-)

Définition détournée:
(*)colorado: permet de ne pas couler.



samedi 25 juillet 2015

Ouest américain place au voyage - Entre Navada et Utah

Dimanche 5/7, je prends congés de Mark et récupère le reste de la famille à l'aéroport MacCarran, fini le poker, place au voyage dans le grand Ouest Américain !

Voici la carte des étapes planifiées :


Avant de partir au nord est vers Zion National Park, nous passons la soirée sur le strip illuminé pour en prendre plein les yeux encore une fois :





Le Planet Hollywood








L'intérieur du Bellagio, façon Dali
Le café Harley Davidson











Passerelle entre le New York et l'Excalibur






"Notre" hôtel, le New York








Jetlag oblige, ma famille n'a pas sommeil et nous essayons de nous endormir vers 2:00 du matin, pas gagné car on a promis aux enfants un tour de Roller Coaster le lendemain matin pour leur faire passer la pilule des 3h de route ensuite ...

Le Roller Coaster, c'est la montagne russe qu'on aperçoit sur la dernière photo, ils ont réussi à fabriquer le manège en plein milieu de l'hôtel-casino, impossible d'y échapper avec 2 pré-ados ...
Bref, le lendemain matin aux aurores(*), le ventre vide pour ne pas prendre de risque, c'est parti pour un tour :
Qu'est ce qu'il faut pas faire ...
Eurk, beuaaaaarh, commence bien ce voyage ... un bon petit buffet au Gold Coast (vous savez ma cantine de la première semaine) pour se remettre des g encaissés, et nous prenons la highway du nord est vers Zion National Park et notre point d'étape la petite ville de Springdale :
On the road baby

En approche

On y est, Zion !
Cela fait du bien de quitter les chaleurs accablantes et de retrouver des paysages barrés par des montagnes, certes de couleur, mais des montagnes quand même ^^

Le lendemain, il va y avoir du sport et une petite bête qui cherchera à se faire adopter!

Définition détournée:
(*)aurores: métal précieux au carré.

dimanche 5 juillet 2015

WSOP J6 un Deepstack satellisé et des rencontres sympas

Suite à la table finale et aux bounties de la veille, le dernier tournoi de ces WSOP 2015 pour moi se fait donc en freeroll complet et je me présente confiant au guichet pour acheter mon billet.
Petite voiture de balla pour mon dernier tournoi au WSOP2015
J'indique clairement vouloir m'inscrire au deepstack de 15h, aucune question de la personne au guichet, c'est bien le bon buyin et je récupère le ticket sans y jeter un coup d'oeil (erreur!).
Ayant un peu de temps devant moi je vais observer les stars du poker sur l'event à 10.000$ dealer choice, c'est à dire qu'à chaque main c'est le joueur au bouton qui choisit la variante à jouer lors de la main qui vient,  parmi une grosse quinzaine de variantes possibles.
Évidemment vu le buyin et le panel de variantes,  seuls les plus grands joueurs de poker sont présents (106 seulement), et j'aperçois Phil Helmut, Daniel Negreanu, Mike Mattusow mais aussi les français David Benyamine, Fabrice Soulier et Gabriel Nassif.

15h il est l'heure d'attaquer le side event mais quelque chose cloche rapidement, toutes les tables de la zone jaune de la Pavilion room sont pleines et ça joue ...

Je regarde l'écran du tournoi, et il est indiqué mega turbo satellite pour un satellite du Main Event ... bad beat c'est bien à cette boucherie que la personne au guichet m'a inscrit ...
Je rentre une heure après le début du tournoi alors que j'avais bien précisé 3pm avec quelque chose comme 20 blindes et des niveaux de 10min....
Autant dire que je l'ai un peu mauvaise et que dès la première paire j'envoie la sauce 88 contre AKo et TT, et boum je triple avec un 8 inespéré à la rivière !
Bon ça ne suffira pas et je finirai mourrant avec 3 blindes à une insuffisante 55eme place sur 197 pour 19 payés avec un ticket à 2000$ qui de toute façon ne m'aurait rien rapporté(*) à moins de viser la bulle (je serai reparti de Vegas pour le Main Event...)

Pas grave je retrouve deux connaissances dans l'allée centrale, Fabien Perrot et Jonathan Salomon, le globe trotteur joueur de poker (son blog worldpokertrip).
Beaucoup de choses à échanger et nous passons une bonne partie de l'après midi autour d'un verre à refaire le poker, avec la vision de Fabien les échanges sont très riches.
Avant de rejoindre le strip pour la folie du 4 juillet, je teste la poker kitchen avec Jonathan et   il me raconte quelques anecdotes de.son moto trip et de ses rencontres, passionnant le jeune homme.

Pour finir cette journée du 4/7, soirée obligatoire sur le strip pour les fireworks de la fête nationale, et boire un dernier coup avec les collègues grenoblois.
Grosse soirée au bout de laquelle on en a perdu un qui était déjà bien amoché après la beach party de l'après midi ^^

Un jour surement ...
Définition détournée:
(*)rapporté: rongeur tétraplégique.