dimanche 18 novembre 2012

Trop aggro au WiPiTi


la vue depuis la terrasse

Pas mieux qu'il y a deux ans à Saint-Etienne (c'était encore le France Poker Tour), je me suis de nouveau empalé sur une paire de Rois lors de l'étape grenobloise du WiPiTi (acronyme du Winamax Poker Tour prononcé en anglais).

le salon VIP du tournoi
Cette fois, je n'ai pas attendu d'avoir moins de 10 blindes, le temps était magnifique, l'après-midi s’annonçait radieuse pour une balade en famille, plutôt que de combattre avec quelques blindes dans l'espoir d'attendre les deux seules places qualificatives pour la finale (sur 120!). Remarquez, il y en a certains qui y arrivent, mais ce n'est vraiment pas ma nature de jouer à qui garde le moins de blindes avec les petits poissons rouges(*).
En fait, on peut jouer exactement 2h30, juste avant la pause repas. Ensuite il reste 20min aux blindes 400/800 puis le stack moyen passe à 20 blindes (500/1000), autant dire que le retour de pause est un moment charnière pour doubler, même avec la moyenne !
Je ne l'avais pas compris 2 ans plus tôt, cette année pas question de vivoter, il fallait que çà pulse, d'autant plus qu'en voyant en moyenne 12 à 15 mains par heure, il n'y a pas la place d'attendre de bonnes mains.

Allez, je vous raconte ma main de sortie quand même, puisque je suis sensé parler un peu de poker par ici.
Blindes 400/800 donc, au départ du coup je possède 18000 jetons environ.
Au hijack j'ouvre 44, et attaque le pot non encore ouvert à 2100.
Mon adversaire de gauche, qui a dû jouer moins de cinq mains depuis le début avec un style plutôt tight-passif-préflop, me paye et on est deux.
Baby flop avec deux carreaux 258, je checke-call un bet de 1000 qui ne signifie rien, si ce n'est qu'en cas de coin flip je suis devant.
Le plan est d'attaquer au turn sur une carte anodine.
Turn 3 de pique, chouette la carte est le blank idéal qui en plus me donne 8 outs supplémentaires.
Sauf que vilain mise un jeton de 5000 pour un peu plus de 2/3 du pot.
Le voilà donc qui me fait le coup du casseur de couilles cotes, bon on respire, les seules mains qui me battent vu le profil sont 99, TT et JJ, ou alors les trois pockets supérieures mais alors là ce serait du haut niveau préflop.
Je ne sais pourquoi, je décide que le gars a plutôt un combo AQ/AK/KQ et qu'il veut m'effrayer, et du coup je penche vers le classique TDLG, j’entends payé immédiatement et je sais qu'il ne me reste plus qu'à prier sainte-marie-du-10-aout.
En novembre çà le fait pas, et vilain me retourne tout fier la fameuse paire de rois, joliment jouée préflop et encore plus joliment protégée contre tirage carreau au flop ... m'enfin bref je suis out.

Je rentre donc à la maison tout penaud, en emportant le paquet de cartes offert, cela amusera les enfants, c'est déjà pas mal. Manque de bol, point de balade prévue malgré le soleil, ce sera cinéma ... Finalement peut-être que j'aurai dû me battre avec quelques blindes ...

Définition détournée:
(*)les petits poissons rouges: t'es daltonien ou quoi ? ils sont verts.






10 commentaires:

  1. Oui t'as vu les goodies ont fondus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la crise, d'ailleurs les panneaux pour indiquer l'entrée de la salle aussi avaient fondu, c'était rigolo il y avait plein de gens qui faisaient le tour du stade au petit trot en guise d'échauffement :-)

      Supprimer
    2. Oui j'ai oublié de préciser, cela se passait au Stade des Alpes à Grenoble

      Supprimer
  2. Je trouve pas si mauvaise la façon de jouer les rois...ok il prend un risque important mais le reward vaut le coup apparemment!

    ce n'est pas un play standard mais bon faut savoir sortir des sentiers battus parfois...

    bon ok si le gars est un fish et n'a aucune idée de ce qu'il fait c'est énervant, j'avoue! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fish je ne sais pas même si je l'ai vu faire quelques limps préflop qu'il abandonnaient rapidement, en plus des 5 mains qu'ils avaient menées au showdown.
      En tout cas débutant en live çà c'est sûr, ou alors très très bon acteur mais çà m'étonnerait fortement.
      Bref je resterai pour ma part sur la dernière hypothèse que tu évoques ;-)

      Supprimer
  3. Zaro était qualif pour Mâcon et on y est même pas allé... Je tente Lyon début décembre, tu viendez??^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense pas non, un par an çà me suffit ;-)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Un thriller apocalyptique de chez Disney : Clochette ... faut bien faire plaisir aux enfants ;-)

      Supprimer
  5. T'es pas fada de tenter des boucheries pareilles, tu dois buy-in direct le WiPiTi et je me charge de te trouver un logement ! J'ai décidé, je suis In ! ;-)

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?