lundi 25 janvier 2016

2016 sous le signe de ...

Après une petite cagoule lors des winamax series et du poker master festival, l'année commence avec une tendance baissière au niveau de la bankroll.
Anakiiiiiiiin, enlève ta cagoule !!!
C'est sûr que j'aurai préféré annoncer un gros résultat, mais j'ai coulé sur tous les satellites tentés pour le Main Event Winamax (dont une bulle bien rageuse), pour près de 80€ dépensés en satellites.
Quand même un ticket à 100€ glané à côté mais pour un résultat pitoyable sur l'event correspondant avec les rois en main contre tirage max au flop qui rentre (un flip quoi).
Enfin et surtout un bon gros tilt sur le Main Event PMF ipoker après à peine quelques mains : j'ouvre JTs au bouton, le joueur en petite blinde me relance, je paye pour voir un flop JJx ... l'action se ralentit au flop et au turn avec des min-donks juste payés pour cacher la force de ma main, et puis le drame ... car il se trouve que mon adversaire cachait aussi un valet mieux kické que le mien ! 120bb effectifs river j'aurai dû/pu trouver un fold je pense.

Bref, au bas mot pas loin de 200€ dilapidés sur ces séries, pour 2 maigres itms, à oublier.

Pas de quoi être décâlissé(*) pour autant, et je me suis remis au poker live associatif en participant au 3eme tournoi du Grenoble Poker Pontois, tournoi concentré sur une journée de 10:00 à 21:00 avec 120 participants, autant dire qu'il ne fallait pas trainer en route et passer quelques flips pour voir la fin d'après-midi.
Content globalement de mon jeu, j'ai passé le flip qui m'a permis d'y croire assez longtemps mais un premier accroc TT vs A4s qui touche 2 as de suite m'a fait tomber très short à 30 left.

S'ensuivit une série de double-up puis de retour entre 3 et 5bb, pour finir sur une cruelle confrontation à 3 où, armé de ma paire de 9, j'étais légèrement favori pour tripler contre 77 et un curieux JTo qui avait vu de la lumière ... bien sûr c'est le JTo qui toucha et m'envoya dans le rail à une honorable 21eme place. Ce joueur gagna d'ailleurs le tournoi en fin de soirée, comme quoi c'est bien un jeu de chatte ^^

Pour 2016, on va se fixer quelques objectifs live pour changer, avec le WPO Dublin en ligne de mire, et une sortie SBO sans doute à Londres pour tâter du Superstack UK


Fin juillet me parait pas mal pour avoir un peu de soleil et profiter de la capitale anglaise avec la famille, on verra selon les dispos des SBOs.

Le King 5 peut aussi être le tremplin pour une bonne surprise et pourquoi pas retourner à Vegas avec les potes !

De même je tenterai le Winamax Club Trophy cette année pour tenter de gagner un WE poker chez Mickey.


Expression québécoise:
(*)Décâlissé: Adjectif propre au langage populaire québécois, dérivé du juron "câlice !" et qui exprime : [1] le découragement, la déprime comme dans l'expression : "être décâlissé de la vie", c'est-à-dire "être déprimé au possible" ; [2] quelque chose de décâlissé, c'est quelque chose qui est abîmé ou encore complètement démoli.

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Challenge fil rouge, çà continue obv ! ^^

      Supprimer
  2. Ahh, Londres, Las Vegas, Dublin, de beaux projets de tournois en perspective !
    Merci pour l'expression québécoise "Décalisser"... je ne connaissais pas, comme quoi, on apprend beaucoup de choses grâce au poker.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais l'interjection "câlisse!" mais pas l'adjectif dérivé ;-)

      Supprimer
  3. GL pour 2016 ! ;-)
    Rdv à Dublin et peut-être chez Mickey ! ^^

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?